Récupérer des points sur son permis, c’est aussi possible à moto !

La perte de points de permis peut rester sans conséquence tant que celle-ci est limitée. Toutefois même en étant prudent, dès qu’on fait un peu de route de manière régulière, on n’est pas à l’abri d’une erreur d’inattention qui peut coûter cher en point avec une législation routière qui se durcit de plus en plus. Et lorsqu’on est motard et que l’on conduit aussi une voiture, on peut vite se retrouver avec un solde de points qui diminue rapidement et ne laisse plus de place à la moindre erreur.

En tant que motard, nous sommes soumis aux mêmes droits et devoirs que les titulaires du permis B mais nous pouvons aussi profiter des mêmes avantages !

Plusieurs catégories mais un seul permis à points.

Si le permis se divise en plusieurs catégories, selon le type de véhicule conduit, il n’en reste pas moins unique. Ainsi on peut être titulaire d’un permis B pour la conduite d’une voiture et d’un permis A pour la conduite d’un 2-roues, on n’est en fait titulaire que d’un seul permis de conduire mais habilité à conduire pour ces 2 type de véhicules. De ce fait que l’on soit titulaire d’une permis B, permis A ou les 2, notre permis n’a que 12 points !

Lorsqu’une infraction est constatée en moto ou en voiture, le retrait de points est donc appliqué au permis de conduire dans son entier : c’est le même capital de points qui est diminué. Gérer son capital de points et récupérer des points peut se révéler indispensable quand on conduit les 2 catégories de véhicules.

Pour savoir où vous en êtes, vous pouvez consulter votre solde de points facilement sur Télépoint et vous constaterez que votre solde est lié à votre permis A et votre permis B.

Comment regagner des points sur son permis ?

1ère solution : la patience.

En effet la loi offre une possibilité de reconstitution partielle ou totale du capital de points. Depuis 2011, en conduisant sans commettre d’infraction aussi bien en moto qu’en voiture permet de récupérer des points sur son permis.

Si vous ne commettez pas d’infraction pendant 6 mois, vous pouvez récupérer 1 point perdu suite à une infraction dont la sanction est d’1 seul point (comme un excès de vitesse de moins de 20 km/h). Au bout de 2 ans, sans commettre d’infraction engendrant un perte de point, vous pouvez espérer récupérer la totalité des points perdus pour des contravention de 2ème classe et au bout de 3 ans sans aucune infraction, vous pouvez récupérer l’ensemble des points perdus.

Dans ce cas, il vous faudra être patient et surtout être vigilant à ne commettre aucune infraction.

Autre solution : la loi prévoit aussi que vos points perdus (hors-délit) vous soient recrédités au bout de 10 ans, sauf si dans ce délai votre permis a été invalidé ou si vous avez bénéficiez de la reconstitution totale au bout de 3 ans.

2ème solution : vous optez pour un stage de récupération de points.

Depuis la loi du 16 Mars 2010, tout conducteur peut faire un stage de sensibilisation à la sécurité routière qui lui permet de récupérer 4 points sur son permis à l’issue des 2 jours de stage. Ce stage de récupération de points est payant et ne peut être fait qu’une fois par an.

Conditions et déroulement d’un stage.

Le stage a pour but de sensibiliser les participants aux risques routiers.

Pour s’inscrire c’est très simple, plusieurs sites comme Stagespointspermis existent. Vous pouvez y trouver des stages disponibles à proximité de chez pour tous les budgets (le prix n’a rien à voir avec le contenu de la formation qui est toujours la même). Ces stages sont agréés par les préfectures donc c’est pour vous l’assurance de récupérer vos 4 points à l’issu des 2 jours.

Une fois l’inscription et le paiement effectué, vous n’avez plus qu’à vous rendre au centre de formation le jour prévu.

Voici comment se déroule un stage de manière traditionnelle :

1er jour

  • Accueil des participants et présentation du stage
  • Tour de table : premiers échanges, présentation des participants
  • Evocation des grands chiffres et des grandes tendances de la sécurité routière
  • Approche sur le déclenchement de l’accident
  • Perception de la route et psychologie au volant

2ème jour

  • Etude de cas : Analyse d’un accident réel
  • Prise de conscience autour des lois de la physique
  • Dangers autour de l’alcool, les médicaments et les stupéfiants
  • Conclusion des deux jours
  • Remise des attestations de stage

A l’issue de ces 2 jours, le formateur vous remet une attestation et votre solde est crédité immédiatement de 4 points au maximum.

Le stage peut se révéler une bonne solution lorsque vous conduisez à la fois des motos et des voitures et que vous vous êtes faits prendre plusieurs fois, grâce à ça vous, vous assurez une certaine tranquillité, bien que celle-ci suppose un budget !

Crédit photo :motorevue.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *